Mora|Métaux lourds et chélations

Screen Shot 01-24-15 at 08.37 PMLes protocoles Mora permettent d’aider l’organisme dans le soutien de la chélation.

La détection d’une suspicion de charges organiques de métaux lourds repose sur la technique d’électro-acupuncture, procédé utilisé depuis plus de 50 ans en Allemagne et ayant acquis ses lettres de noblesse.

C’est un système non invasif, basé sur des mesures impédancemétriques d’une grande fiabilité. Cependant il ne pourra qu’indiquer un terrain de charge ou de suspicion, ainsi que les organes les plus fortement touchés dans leur fonctionnement.
Après un minimum de deux séances, à raison de 2 mois d’espacement, les mesures sont alors ré effectuées et permettent de définir le niveau d’imprégnation desdits métaux ou produits chimiques.

Il faudra à ce moment orienter le patient, pour établir des bilans biologiques objectifs, et définir le protocole de chélation en fonction de l’état de son système immunitaire. Les tests et régulations par biorésonance Mora permettront un accompagnement du patient pour favoriser la sortie des produits toxiques aux travers de la lymphe puis des reins et du foie.

Un suivi médical est  obligatoire pendant la phase aigüe d’élimination ou la prise de chélateurs durs (par intraveineuse par exemple).

Une déminéralisation est souvent importante lors de chélation sur 2-3 ans,  et devra être particulièrement suivie en cas de terrain d’ostéoporose avérée, d’adénopathie, et troubles du système nerveux (car migration des ions mercure).

Contrairement à ce qui est véhiculé par des idées fantaisistes (sur certains forums spécialisés), le système Mora, à lui seul, ne peut en aucun cas être suffisant pour entreprendre une CHÉLATION.

Les liaisons éléctroniques et chimiques des métaux lourds aux protéines et graisses organiques ne sont pas délogeables par simple biorésonance. De nombreuses analyses urinaires et sanguines m’ont montré la totale inefficacité du système  dans ce cas précis, et ceci après des mois de soins par biorésonance.

Les charges toxiques restent à l’identique, le corps semble juste mieux le supporter.

En accompagnement, le système mora est primordial pour évaluer la capacité du corps à gérer la chélation et éviter les fatigues chroniques dues aux cures de chélations, et permet d’établir des phases de revitalisation.

La chélation n’est pas anodine et provoque des effets secondaires importants dans le cas d’un non-contrôle. Bien effectuée, elle permet au patient de se sortir de situations biologiques dégénératives importantes.

Le point fort  de la technique mora, dans ce contexte, est d’évaluer la qualité du vivant et d’aider le patient à soutenir les forces vives de l’organisme pour favoriser la sortie par les émonctoires des charges de métaux lourds délogées par la chélation.


métaux lourds et chélations